« le soleil s’était éteint à jamais »

IMG_3135.jpeg

 

Rose a dix-huit ans. C’est l’été et elle n’a qu’une idée en tête: perdre sa virginité avec Bruno, le meilleur ami de son père. Quand, soudain, réapparait Manette, sa mère qui l’a abandonnée alors qu’elle n’avait que quelques mois.

Je ne connais pas Juliette Arnaud mais j’avais entendu beaucoup de bien de son roman précédent et j’ai donc eu envie de découvrir sa plume.

J’ai trouvé ce roman très singulier. Les personnages sont attachants et je suis rapidement entrée en empathie avec Emiliano, abandonné par son grand amour sans parvenir à tourner la page.

L’essentiel de l’histoire est dialogué et même la narration est écrite dans un style très « parlé », ce qui m’a beaucoup gênée. J’ai toujours ce problème avec ces styles très familiers d’écriture. Mais j’avais tout de même envie de connaître le dénouement de l’histoire de Rose et Emiliano.

Et là, je suis grandement restée sur ma faim. Jusqu’à la dernière page, j’ai attendu les clés de l’histoire. J’aurais aimé entrer un peu plus dans le coeur des adultes du roman mais le récit reste finalement celui d’une jeune fille de dix-huit ans.

A lire à la plage.

(« Maintenant comme avant » de Juliette Arnaud aux éditions Belfond. Lu via NetGalley)

 

One Reply to “« le soleil s’était éteint à jamais »”

  1. J’ai acheté son roman précédant à la foire du livre de Brive l’an dernier. Je n’ai pas eu encore le temps de le lire, j’attendrai donc de voir si j’aime avant d’acheter son nouveau.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s