« La seule obligation que j’ai le droit de suivre est celle de faire en tout temps ce que je pense être le bien »

1846. Thoreau est emprisonné pour avoir refusé de payer un impôt en signe d’opposition à l’esclavage. Trois ans plus tard, il écrit la liberté et la responsabilité politique de chacun. Un livre très court mais très inspirant. A lire n’importe où et n’importe quand et à méditer. Extraits: "Les occasions de vivre se trouvent réduites …

« La honte, c’est de ne pas réussir à parler »

Le narrateur, autiste Asperger et normalien, raconte sa participation à l'émission "Question pour un champion". Il agrémente le récit de cette expérience de souvenirs de sa famille et de son enfance. Un texte léger avec quelques très beaux passages qui expriment à merveille des émotions certainement communes à nombre de ceux qui se vivent différents. …

« Il me semble souvent que je t’aime »

Après avoir effleuré son père dans ses précédents romans, Édouard Louis lui consacre ce très court texte pour lui écrire tout ce qu'il n'a jamais su lui dire. Il décrit un homme sensible mais empêtré dans sa condition sociale. Une déclaration plus que l'acte politique auquel je m'attendais. A lire le dimanche. Extrait: "D'une manière …

« Le travail est une valeur de nazi de toute façon »

Le narrateur, musicien et étudiant en philosophie sans plus de succès dans l'un ou l'autre de ces domaines, vit aux crochets de sa compagne Carine, juriste, dans un studio à Montrouge. Au fil du temps, la cohabitation devient difficile et le couple prend la décision de rechercher un appartement plus spacieux. Leur dossier pêchant par …

« Dans la mort psychique peut triompher la vie ordinaire, simple et tranquille. »

Marc Grinsztajn est hospitalisé dans un grand hôpital parisien pour des troubles psychiques. Il est traité par ECT, sigle aseptisé désignant les antiques électrochocs. Après six mois de traitement, l'auteur sort de l'hôpital en grande partie amnésique. Dans son livre, l'auteur détaille toutes les contraintes du quotidien quand la mémoire fait défaut. Comme faire ses …

« Elle a tout l’espace de sa vie à elle »

Une femme rencontre un homme lors d'une conférence universitaire. Le désir est immédiat. Il est marié. Ils se séparent après une nuit partagée. Cinq ans plus tard, à des milliers de kilomètres de chez elle, chez lui, elle le retrouve. Presque par hasard. Il est libre désormais et elle va tout quitter pour cet homme …

« Toute vérité échappe au temps »

Au réveil ce matin, il m’a semblé que quelque chose différait légèrement de la veille. Depuis trois années que mon fils fréquente la maternelle, il existe une constante dans nos vies : chaque journée d’école débute dans les larmes. Peu importe qu’il fasse beau ou qu’il pleuve, qu’un spectacle ou une sortie soit prévus, il pleure. …

« Le journal était vite devenu un refuge »

La narratrice et son compagnon vivent leur amour à distance. Ils sont séparés par leur différence d'âge, par les enfants qu'il a d'un premier mariage et qu'elle n'a pas, par les kilomètres, elle à Paris ou Ouagadougou, lui à San Francisco ou Tananarive. Quand elle lui rend visite à Madagascar, elle pressent immédiatement que quelque …

« Je voulais la colère et la fragilité »

Jeanne a 39 ans. Elle a perdu un enfant et on vient de lui diagnostiquer un cancer. Trop à supporter pour Matt, son mari qui la quitte. Au cours d'une de ses chimio, elle fait la connaissance de Brigitte qui la prend sous son aile et lui propose de vivre avec Assia, Mélody et elle. …

« les preuves viendront »

Février 2012. Dans les Yvelines, une femme est retrouvée calcinée dans sa voiture. Son mari a réussi à s'extirper du véhicule et à ramper dans la forêt pour fuir leurs agresseurs malgré la balle logée dans son dos. Dès les premiers instants de l'enquête, le comportement de François Darcy interroge. Se peut-il que tout cela …

« Nos madeleines proviennent du même paquet »

Quand elle est enfant, la mère de la narratrice se jette de la tour d'un château. Des liens extrêmement forts l'unissent alors à sa soeur aînée, Suzanne. Adulte, la narratrice voit son univers s'effondrer quand la femme qu'elle aime la quitte et qu'elle se trouve contrainte de faire hospitaliser Suzanne en psychiatrie. J'ai beaucoup aimé …

« J’ai autant peur de la mort que peur de la vie. Que choisir? »

Comme lorsqu'il avait trois ans et qu'il s'est perdu au supermarché, Jean-Louis Fournier se sent seul. Ses voisins ne l'invitent pas, ses amis l'évitent, sa fille le délaisse et la seule femme qui passe du temps avec lui, envoyée par la mairie pour aider les seniors, l'agace. Régulièrement, je tente de lire Jean-Louis Fournier parce …