« Personne n’a plus rêvé et moins agi que moi dans la vie »

Ca y est! Enfin! Juin a pris fin. Le pire mois de l'année avec décembre. Les deux mois où je voudrais pouvoir hiberner pendant trois semaines et me réveiller après les "festivités" qui me pompent le peu d'énergie qui me reste. A part courir de kermesse en spectacle et d'audition en goûter de fin d'année, …

« Une prolétaire présentant une affection hystérique aurait été un sujet de risée. »

1911. Ella est internée après avoir brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaille depuis l'enfance. John, bel irlandais mélancolique, l'aperçoit le jour de son arrivée. Charles, médecin passionné de musique, cherche auprès de ses patients un moyen de faire ses preuves. Ces trois personnes vont évoluer en parallèle et s'entrecroiser au cours …

« je suis envahie d’une rage qui ne m’abandonnera jamais »

Caitlin, douze ans, vit à Seattle avec sa mère, célibataire qui la délaisse pour travailler et subvenir à leurs besoins. Chaque soir, après l'école, elle attend que sa mère vienne la chercher au grand aquarium. Un soir, elle y rencontre un vieil homme dont elle se rapproche. "Aquarium" n'a pas démenti mon attachement à David …

« On ne devrait dire de soi qu’à ceux qu’on ne connaît pas »

Le narrateur retourne dans le Béarn, dans un monastère dans lequel il a été de passage quelques mois auparavant, pour passer du temps avec le Père Pierre sur qui il souhaite écrire un livre. Au fil des tournées, de paroisse désertée en paroissien égaré, le prêtre raconte la région et les vies qui l'ont traversée. …

« Celui qui n’a pas de cheval n’a pas de pieds »

Sibylle divorce et part vivre à Bordeaux avec son fils, adolescent en grande souffrance. Alors qu'elle même sombre, Samuel dérape lors d'une soirée. Se refusant à le laisser continuer à s'autodétruire, Sibylle décide de vendre la maison qu'elle a hérité de ses parents et d'emmener Samuel traverser à cheval le Kirghizistan. J'ai découvert un très …

« Dans ton visage d’homme, je chercherais mon fils »

Anne s'est remariée avec Etienne, un ami d'enfance, après la mort en mer d'Yvon, son premier mari dont elle a eu un fils, Louis. Etienne leur a apporté l'aisance financière dont ils étaient totalement dépourvus mais il n'a finalement pas réussi à tenir la promesse faite à Anne : aimer Louis comme son propre fils. …

« Même les choses stupides deviennent intéressantes si on essaie de les faire bien. »

Qu'ai-je donc fait de mon mois de mars dans mon carnet? J'ai collé des papiers sur du papier (et j'ai utilisé ma super machine à écrire que je ne sors que trop peu souvent): J'ai savouré les extraits de poèmes que fait apprendre sa super maitresse de CE1 à mon tout-petit. C'est tellement épanouissant d'entrer …

« Droit dans le mur avec enthousiasme, c’était apparemment la devise d’Antoine Levasseur. »

Paul quitte Maud qu'il avait subtilisée à son ami Carl Denver. Confusément, il se convainc que Carl Denver, inquiétant cinéphile, dont il n'a plus de nouvelles depuis plusieurs mois, va prendre comme une offense personnelle cette rupture. Il l'imagine à ses trousses, prêt à l'éliminer et ne trouve pas d'autre issue que d'aller se cacher …

« Je n’avais d’autre désir que le repos. »

Roger, jeune garçon de bonne famille, découvre sa sexualité auprès de tout ce qui porte jupon, consentant ou pas. Sans conteste, je m'attendais à une oeuvre un peu plus poétique. Ce roman se rapproche des écrits du Marquis de Sade sans jamais les égaler. Décevant. A lire avant la messe.  

« J’étais tout le malheur du monde »

Claire rentre plus tôt d'un dîner où elle s'était rendue avec son mari. Sur le retour, sous un pont, elle est violée. Pour surmonter l'horreur, elle prend la décision de ne rien dire. Pour ne pas être sans cesse ramenée à son statut de victime par le regard des autres. Pour que ces quelques minutes …

« Cet homme ne souffre pas que dans sa chair: il a mal aux autres. »

Après un drame personnel, Antoine se réfugie dans une ferme en lisière de forêt et y ouvre une bouquinerie. A la faveur du déménagement de ses plus proches voisins, il fait la connaissance de Lorraine, une jeune conteuse qui le fait rajeunir. Elle va réveiller en lui une sensibilité qu'il croyait endormie. Quand j'ai appris …

« Vous me donnez l’espace pour exprimer qui je suis »

Le mois de février est déjà derrière nous et j'ai commencé le 7 ce nouveau carnet. Pas très joli (mais je lui ai trouvé une très belle couverture) mais très épais. Du coup, ô merveille, je ne l'ai pas encore terminé. J'ai même l'espoir qu'il tienne tout le mois de mars. J'ai d'ailleurs vu que …