"Beaucoup de poètes se tuent"

L'inspectrice Ballard et l'inspecteur Bosch enquêtent en "hobby" sur un meurtre vieux de neuf ans. En parallèle, ils continuent leurs enquêtes de routine dans leurs services respectifs. Je n'ai jamais lu de romans de cet auteur et je n'étais donc pas familière des personnages qui sont des personnages récurrents. Peut-être est-ce à cause de ça …

"Les symptômes des pauvres sont beaucoup moins convoités que ceux des riches."

Luc Périno, médecin, raconte les grandes découvertes de la médecine au travers des histoires des patients. De la rage au SRAS, quelques histoires instructives et écrites dans un style très agréable. A lire au lieu de chercher des masques sur internet. Extraits: "Dieu pardonne aux maquerelles, à condition qu'elles soient pauvres, et aux violeurs, à …

"Les âmes blessées se contentent de si peu, parfois."

Clémence est morte. Dans les semaines qui ont séparé l'annonce de l'arrêt des traitements et son décès, elle écrit une lettre à Mathieu, l'homme qu'elle a gardé dans son coeur tout au long de sa vie. Le thème d'un amour quasi-obsessionnel pour un homme qui brille par son égoïsme et sa lâcheté a quelque chose …

"C'est ce qui fait tout le charme du banal: savoir parfois se montrer extraordinaire."

La disparition du catastrophique footballeur Raoulinho met la ville de Saint-Etienne en émoi. Le roi de la boulette semble ne jamais être revenu de son voyage au Brésil. Valérie et Valentin n'aiment pas le foot mais ils trouvent à ce joueur raté une poésie qui leur donne envie de partir à sa recherche. A lire …

"Les cultures ne sont les propriétés de personne"

Dans cet essai, Caroline Fourest décrit un mouvement qui a déjà conquis les Etats-Unis et semble également percer en France. Une tendance qui s'exprime à travers des concepts tels que "l'appropriation culturelle", les "safe spaces" ou les "sensitive readers". L'auteure développe, au travers d'exemples, les arguments qui lui font craindre un retour de l'assignation identitaire. …

"En route vers la gloire"

"L'ambitieux", c'est l'histoire de Charles, un très jeune député, prêt à tout pour atteindre les plus hautes sphères du pouvoir. Ce roman est le deuxième tome de ce qui semble être une série et je l'ai lu sans avoir connaissance de l'existence d'un premier opus... Ce qui, je pense, ne rend pas la lecture impossible …

"La drogue comme révélateur de l'âme"

Le LSD et la Mescaline sont encore aujourd'hui associés aux années 60 et aux drogues récréatives. Pourtant, ces molécules psychédéliques ont fait naître, avec la psilocybine, de grands espoirs thérapeutiques pour traiter, entre autres, la dépression. Pourquoi les recherches scientifiques concernant ces substances sont-elles tombées aux oubliettes et comment, en France, ne pas passer à …

"La mort de celle qu'il a aimée lui donne l'espace de devenir quelqu'un"

Hamadi quitte Conakry avec toute sa famille. Il a onze ans. Son père est chirurgien et respecté. Sa mère est époustouflante de beauté et admirée. De sa vie, face à l'océan, il n'a connu que l'amour de sa mère dont il est l'enfant préféré et celui des domestiques qui l'ont toujours choyé. Arrivé en France, …

"Il y a toujours si peu d'évidence dans ce que je ressens."

La narratrice vit avec sa mère dans une cabane au milieu de la forêt. Tous les hommes qui faisaient partie de leur vie les ont abandonnées. Certains sont morts, d'autres non. Mais le deuil des vivants n'est pas plus facile que celui des morts. Pour survivre à toute cette violence, elles se replient dans cette …

"J'ai peur de façon imprécise"

"Consister à vivre" est le premier tome d'une trilogie. Ce qui interroge puisque ce premier tome ne compte que 160 pages. J'ai vaguement cherché un autre intérêt que celui financier à scinder un texte court (moins de 500 pages certainement) en trois ouvrages. Je n'ai pas trouvé. Dites-moi si vous savez. Mais peu importe. Christophe …

"Je me regardais vivre à outrance"

Des bribes de la vie de l'auteur. De courts chapitres relatant des souvenirs d'enfance, d'adolescence et de vie adulte. Des réflexions sur l'écriture aussi. Quelques phrases saillantes ont accroché mon attention mais j'ai surtout ressenti beaucoup, beaucoup d'ennui devant cet exercice égocentré qui n'apporte, à mon sens, rien au lecteur. Et pourtant, j'aime les auteurs …

"Tout pouvait ici commencer, une année, une existence, un récit."

Victor est nommé professeur de philosophie au lycée de Friville-Escarbotin, dans la Somme. Parisien d'adoption parce qu'il a réussi à s'extraire de la province dans laquelle il a grandi, il retrouve avec difficulté ce qui constitue un grand nombre de petites villes de France désœuvrées. J'ai beaucoup aimé ce roman doux-amer. Peut-être parce que je …