« Désormais, le jour naît de la Terre. »

unnamed-1.jpg

Uqsuralik, jeune inuit, est séparée de sa famille par une fracture de la banquise. Livrée à elle-même, elle va être confrontée à sa vraie nature, au froid glacial et aux esprits avant de trouver un clan d’adoption.

Des chapitres courts et une alternance de prose et de poèmes permettent de découvrir un mode de vie communautaire fondé sur le partage et l’ouverture au monde invisible.

Malheureusement, le style de la narration n’a trouvé aucun écho en moi. Je suis restée en marge de l’histoire, sans intérêt pour ce qui allait advenir aux personnages.

La couverture me charme par contre aujourd’hui tout autant que la première fois que je l’ai vue.

A lire sur la banquise.

 

3 Replies to “« Désormais, le jour naît de la Terre. »”

  1. On en entend beaucoup parler alors je me dis toujours « méfiance… ». Je l’avais feuilleté en librairie et la forme ne me disait rien..mais en effet la couv’ est sublime…

Répondre à Mumu dans le bocage Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s