« Je sors rêver plus loin »

Le 25 août 2015, l’auteure, anthropologue française, est attaquée par un ours dans les montagnes du Kamtchatka. Elle raconte son parcours de soin et les frontières qui implosent entre règnes humain et animal, le mythe qui rejoint la réalité, les croyances ancestrales actualisées.

J’ai ressenti à la lecture de ce livre un sentiment proche de celui éprouvé quand j’ai lu « De pierre et d’os » L’envie d’en savoir plus, la sensation d’être dans un récit qui ne se suffit pas à lui-même. Cependant, si je lis des romans autant que des essais, je ne suis pas une habituée du récit. Il me manque peut-être certains codes pour apprécier.

A lire sur une peau de bête.

Extraits:

« Je dis qu’il y a quelque chose d’invisible, qui pousse nos vies vers l’inattendu. »

« Vivre ici, c’est attendre le retour. Des fleurs, des animaux migrateurs, des êtres qui comptent. Tu es une parmi eux. Je t’attendrai. »

« Voilà ma libération. L’incertitude: une promesse de vie. »

 

 

 

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s