Accéder au contenu principal

« Et sa joie se transformait en tourment, battant des ailes au plus profond d’elle-même, comme cherchant une issue pour s’envoler. »

IMG_4259.JPG

Ifemelu, nigériane, part étudier aux Etats-Unis où elle se trouve confrontée à la solitude et à l’imaginaire qu’entretiennent les américains sur l’Afrique. Elle y découvre ce qu’être noire implique dans un pays comme les Etats-Unis mais aussi l’amour et un certain succès professionnel.

Treize ans après son arrivée, elle décide de tout quitter pour rentrer au pays. Elle reprend alors contact avec Obinze, son premier amour qu’elle a laissé derrière elle.

En débutant ce roman, je m’attendais à lire un récit sur l’immigration et la discrimination mais, si ces thèmes sont développés tout au long du livre, j’ai surtout la sensation d’avoir lu un roman d’amour. Et j’aime bien les romans d’amour. Pas autant que les histoires d’amitié mais tout de même.

J’ai passé un bon moment avec ce livre même si, c’est certain, ce n’est pas celui-ci que je choisirais d’emporter sur une ile déserte.

 

Un commentaire sur « « Et sa joie se transformait en tourment, battant des ailes au plus profond d’elle-même, comme cherchant une issue pour s’envoler. » » Laisser un commentaire

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s