Accéder au contenu principal

« Au fond, il suffit d’oser »

IMG_5004

Les 23 carnets achevés en 2018

C’est peu de dire que sur ce blog initialement destiné à la couture, il n’y a pas eu beaucoup de tissu cette année. J’ai laissé ma machine prendre la poussière.  Je ne suis pas la mode et porte mes vêtements jusqu’à ce qu’ils soient usés. Je n’ai donc pas besoin d’une nouvelle pièce par mois. A l’école, mes enfants sont astreints aux blouses et la politique est plus à l’uniformisation qu’à l’affirmation de sa singularité. J’ai lutté un temps et j’ai fini par ne plus coudre que les tabliers.

En 2018, j’ai donc surtout cousu de petites choses. Des accessoires, des choses rapides à réaliser. J’ai tricoté aussi. Des écharpes. Des bonnets. Mais je n’ai pas eu envie de photographier tout ça. J’ai toujours des scrupules à mobiliser le temps des autres, petits mannequins ou photographe, pour quelque chose de si futile. Sans compter que les enfants grandissent. Ils demandent toujours plus de présence et, personne ne me rémunérant pour les allers-retours à l’école, les activités, les devoirs, je ne peux pas prendre ce temps sur mes heures de travail et c’est donc mon temps personnel qui se trouve amputé.

2018 a donc été une incroyable course contre le temps, une année où chacune de mes journées a été minutée, calée à la seconde près. Où combiner l’éducation que nous souhaitons, mon époux et moi, donner à nos enfants avec mon souci d’indépendance financière a souvent été un véritable casse-tête pour nous deux.

Dans ce tourbillon qui m’a happée, la seule chose qui n’a subi aucune concession, c’est le petit carnet que je promène partout avec moi. Il ne s’est pas passé une journée où je n’ai noirci quelques pages. Rien d’important. Des dessins pas très jolis. Des mots maladroits. Des essais. Des divagations. Des traces. Le monde ne se porterait pas plus mal si j’arrêtais. Mais moi si. Ils sont une partie de moi. Un lieu où je dépose ce qui m’encombre et où je garde le souvenir des jours heureux. Pourtant, depuis plus de trente ans que je m’adonne à cette activité, je n’ai presque jamais rouvert un journal achevé. C’est donc le temps consacré qui a de la valeur pour moi. Pas le résultat.

Quand j’ai réfléchi à ça il y a quelques temps, j’ai repensé à mes études d’art-thérapie, à l’importance du processus de création sans aucune recherche de résultat, sans aucun jugement esthétique. La liberté que cela procure. Je me suis dit que ces carnets qui me faisaient du bien pouvaient être une piste pour d’autres. Que le fait de voir autre chose que les bullet journals et art journals si esthétiques qu’on regarde habituellement  (et dont je suis très très cliente!) pouvait avoir quelque chose de libérateur pour ceux qui n’osent pas encore entamer cet énième carnet acheté sur un coup de coeur, paralysés par la peur de ne pas bien faire.

J’aime descendre mon fil Instagram et admirer les créations magnifiques d’artistes talentueux. Mais j’ai aussi envie de dessiner et d’écrire. Même si je ne me sens pas légitime. Et j’aimerais tellement qu’une partie de ceux qui m’ont un jour dit « Mais moi je ne sais pas », « je ne suis pas doué » ou « j’en suis totalement incapable » changent d’avis et essaient. Une partie de moi ressent néanmoins l’exposition de ces pages qui sont éminemment intimes comme une sorte d’exhibitionnisme. C’est aussi très difficile d’accepter que ce que je fais uniquement pour moi peut avoir un quelconque intérêt pour les autres.

Cependant, comme j’ai décidé que 2019 serait l’année où j’oserai, je me lance et fais le choix de laisser une place ici à mes carnets. Je n’ai pas d’objectif. Je le fais. C’est tout. Mais j’espère quand même que certains qui n’osent pas encore se disent, en voyant ce que je m’autorise, qu’ils peuvent se laisser aller à ce plaisir, à cette respiration eux-aussi.

Que 2019 nous soit douce et qu’elle nous voit plus libres que jamais.

8 commentaires sur « « Au fond, il suffit d’oser » » Laisser un commentaire

  1. Absolument magnifiques ces carnets…j’ai débuté il y a un mois un carnet de bord journalier dans un grand moleskine. J’y écris ce que je fais chaque jour, mes listes etc…je fais des collages, pose des stickers, c’est complètement foutraque à l’inverse des bullet journal si ordonnés qui ne me conviennent pas. Mais j’adore et çà m’est précieux…très douce année 2019 à toi !💖🌸💖🌸

  2. je te l’ai déjà dit, je trouve ce que tu fais (sans contraintes si ce n’est ton plaisir et réconfort) sublime
    je fais un petit journal où je note un peu tout et pour garder une trace de mes journées mais sans dessin

  3. Moi je te trouve plutôt douée dans tes petits schémas !! Enfin plus que moi c’est sur !
    Et puis si ces carnets te font du bien je ne vois pas trop pourquoi tu les arrêterais !
    Alors même si ce n’est pas sur le « carnet », je vais te suivre et continuer d’oser en couture en 2019…je suis un peu sortie de ma zone de confort en 2018, pas toujours avec succès mais je suis contente de l’avoir tenté, alors je vais continuer en 2019 !

  4. Moi, tu n’imagines pas ce que je t’admire de prendre le temps de remplir ces pages sans inhibition… Je t’envierai même, moi qui suis une psychopathe du carré/parallèle/symétrique… En tout cas, continue de les montrer. j’adore vraiment beaucoup.
    Une excellente année à toi. Je te souhaite d’oser.
    On a tous quelque chose à partager, et quelqu’un quelque part qui attend qu’on le fasse.

  5. Tes mots sont vraiment très justes !!! C’est génial que tu oses en 2019 et que tu partages ce qui compte pour toi !!! Après tout, c’est aussi comme ça qu’on apprend à se connaître les uns et les autres !!! Je te souhaite encore beaucoup de carnets pour cette nouvelle année !!!

  6. Toi tu as délaissé ta machine, moi c’est le contraire, j’ai enfin osé en 2018 me coudre des vêtements. Pas parfaits, avec des défauts, mais j’ai pris confiance en moi et je me fais plaisir, et c’est ça l’important. Tu as raison tu fais complètement de l’art-thérapie.

  7. Comme je comprends que cette activité te sois précieuse ! Et pourtant je suis de celles qui n’ont jamais réussi à remplir un carnet 😉
    Tu as raison d’oser, pour ma part j’apprécie de jeter un oeil par cette fenêtre que tu entrouvres pour nous … Merci !

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s