« Qui est-on quand on n’est plus ce qu’on était, mais pas non plus autre chose tout à fait? »

Mêlée à l’Histoire italienne de la première guerre mondiale aux années 70, l’histoire de l’autrice et de sa famille.

La violence partout, dans les rues, au sein des institutions et à l’intérieur du foyer.

Comment s’échapper? Sauver sa peau? Vivre avec le poids de ceux qu’on a laissé derrière soi?

Un roman très fort sur les ravages de la violence.

A lire en mangeant la pasta al pomodoro.

Extrait:

« Ce qui m’est arrivé- ce qui arrive à toutes les fillettes du monde-, le monde fait mine de ne pas le voir- nous faisons, tous, comme si de rien n’était. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s