« Le monde appartient à ceux qui s’en emparent. »

Après une rupture, Fausto part travailler dans un restaurant d’altitude. Il y rencontre Silvia, qui n’a pas le même attachement que lui à la montagne.

À la fin de la saison, leurs routes se séparent.

Un joli roman d’amour des femmes, de la nature et des hommes.

À lire en altitude.

Extraits :

« un bref dénivelé vaut un long voyage. »

« Fontana Fredda était faite à parts égales de réalités et de désirs. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s