« Tout ce qui vit trouve un moyen de survivre, tant qu’on ne l’en empêche pas. »

1969. Peu de temps après le décès de sa mère avec laquelle elle vivait, Frances Jellico, trente-neuf ans, est missionnée par un riche américain pour faire l’état des lieux des jardins du domaine de Lyntons, manoir délabré de la campagne anglaise, dévasté par les réquisitions militaires.

Sur place, elle fait la connaissance de Victor, le vicaire de la paroisse et doit cohabiter avec Peter et Cara, un couple sous le charme duquel elle tombe rapidement.

Un beau roman sur la part d’ombre de chacun.

A lire en buvant du vin à l’ombre d’un bigaradier.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s