« l’enfer ce n’est pas les autres, mais c’est moi. »

BHL est en colère. Contre ceux qui ont bu les paroles des médecins sans les mettre en cause, contre ceux qui le « soûlèrent, encore et encore, avec leur fameux « jour d’après » » (moi aussi!), contre ceux qui ont vu dans cette pandémie un avertissement de la nature quant à notre mode de vie (mais que nous disait alors la peste antique?), contre ceux qui ont accepté sans colère le confinement et, plus encore, contre ceux qui l’ont vécu avec délice, savourant un repli sur soi, pour lui, égotiste.

Bref, il est en colère contre tout le monde. Alors, forcément, dans la masse, je suis tombée d’accord avec certains arguments. Mais je deviens molle (ou sage) avec l’âge et je me laisse plus facilement convaincre par un discours apaisé et construit que par toute cette colère en pagaille.

A lire après un discours politique extrémiste.

Extrait:

« donner un sens à ce qui n’en a pas et faire parler ce hors-sens qu’est l’indicible de la souffrance des hommes est l’une des sources, au mieux, de la psychose, au pire du totalitarisme. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s