« Elle croyait que le jour vaincrait la nuit, que la joie reviendrait. »

img_5226

Julie a eu un travail, un mari qu’elle aimait et une petite fille, Charlotte. Jusqu’au jour où un « incident » a tout fait basculer et où elle a tout perdu.

Son silence et sa peur l’ont enfermée en elle jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus s’appartenir.

« Les fluides » raconte cette peine immense, la solitude et le poids du bonheur de l’autre qui pèse sur les épaules des femmes.

Un joli roman.

A lire à la piscine.

Extraits:

« Le regard méprisant du garçon lui a donné soudain l’impression de ne pas exister. »

« Ne s’est pas inscrit au fer rouge sur son front « A souffert » »

One Reply to “« Elle croyait que le jour vaincrait la nuit, que la joie reviendrait. »”

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s