« On invente les gens qu’on aime. »

Depuis son enfance, Lise porte en elle le poids du chagrin de la disparition de sa soeur, quelques mois avant sa naissance. Lors d'un week-end entre amis à la date anniversaire de ce décès, elle se remémore son enfance et le chemin parcouru depuis. Un très beau roman sur les blessures qu'on porte en soi. …

« Elle n’a pas voulu accepter »

Dans un village isolé des Pyrénées vivent Mariette et son fils que tout le monde appelle "l'Ours" du fait de son physique et de son incapacité à communiquer autrement que par des grognements. Quand un touriste surprend "l'Ours" en compagnie d'une petite fille entièrement nue, la gendarmerie intervient et accuse "l'Ours" sans essayer de comprendre. …

« Qu’allais-je faire d’elle maintenant qu’elle était là? »

Sylvia est peu sûre d'elle quand elle rencontre Antoine, plus âgé qu'elle et déjà père de deux petites filles. Rapidement, elle envie le bonheur des amis de son compagnon, tous parents, et veut avoir un enfant. Malheureusement, à la naissance du bébé, Colombe, pas du sexe espéré, oblige sa mère à se confronter à une …

« On met une vie à guérir de sa famille. »

Dans cette autobiographie sociologique, Rose-Marie Lagrave retrace son parcours de transfuge féministe, de son enfance dans une famille nombreuse pauvre et catholique à sa retraite de directrice d'études à l'EHESS. Elle parle avec intelligence et simplicité de soumission de classe, de genre, de maternité et de vieillesse. Un très beau parcours et une réflexion enrichissante. …

« En ce moment, tu te manques. »

Elle a un bébé et plus d'amoureux. Elle a des envies, des désirs, mais plus de temps. Tout est happé par la nécessité. Il y a la colère, la solitude et la culpabilité. Et puis aussi l'amour. Surtout l'amour. J'ai connu Samira El Ayachi en lisant son roman "Quarante jours après ma mort" que j'avais …

« Parfois il faut fuir pour ne pas mourir »

Leda, libérée de l'éducation de ses filles adultes, part en vacances à la mer, seule. Tous les jours, elle se rend sur la même plage et observe une grande famille de napolitains, en particulier une jeune femme, Nina, qui a l'âge de ses filles et Elena, la fille de Nina. Elle est fascinée par la …

« L’anéantissement est donc une forme de paresse »

Eva écrit à Franklin, son mari, chaque semaine. Dans chacune de ses lettres, elle décortique tous les éléments de leur vie qui pourraient expliquer que Kevin, leur fils de seize ans, en soit arrivé à tuer une dizaine de ses camarades dans son lycée huppé de la banlieue de New-York. Ce roman est une très …

« J’ai toujours préféré le confort du fantasme aux risques de la vie. »

"Lettre d'amour sans le dire" est une longue lettre d'amour écrite par Alice à un homme dont elle est tombée amoureuse sans oser se déclarer. Mère adolescente, brisée par les hommes qui ont traversé sa vie, à quarante-huit ans, Alice devient grand-mère et s'accroche au fantasme qu'elle nourrit pour cet homme dont elle ne connait …

« Cela ne tient vraiment qu’à moi si je ne peux m’accommoder du présent »

La narratrice mène une vie bourgeoise auprès de son époux et de ses deux grands enfants. Quand elle a terminé les tâches ménagères qu'elle s'impose, elle se réfugie dans la mansarde de sa maison où personne d'autre ne monte. Elle y dessine des oiseaux. Sa vie est chahutée quand elle commence à recevoir des enveloppes …

« Elle croyait que le jour vaincrait la nuit, que la joie reviendrait. »

Julie a eu un travail, un mari qu'elle aimait et une petite fille, Charlotte. Jusqu'au jour où un "incident" a tout fait basculer et où elle a tout perdu. Son silence et sa peur l'ont enfermée en elle jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus s'appartenir. "Les fluides" raconte cette peine immense, la solitude et le …

« Avec l’amour maternel, la vie vous fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais. »

"La promesse de l'aube" est un roman autobiographique dans lequel Romain Gary relate la relation qui l'unit à sa mère, ancienne actrice russe à la foi inébranlable en l'incroyable destin qui attend son fils unique. Si l'amour de sa mère va porter Romain Gary à accomplir de grandes choses, son omniprésence fait peser une lourde …

« De toute façon il n’y a pas de paix »

Étienne, photographe de guerre, est libéré d'une prise d'otage. Irène, sa mère, l'attend sur le tarmac pour le ramener à la vie auprès d'Enzo, son ami de toujours. La vie d'après commence. La vie avec le souvenir de l'horreur et la peur. Cette peur qui est en chacun d'eux. Avec laquelle, chacun à leur façon, …