« Elles partent toutes seules les envies, les unes après les autres, forcément »

IMG_5316.jpegQu’est-ce qui fait que les femmes renoncent? A leurs rêves, leurs ambitions. La narratrice a une trentaine d’années. Fille unique d’un couple atypique où les tâches ménagères sont partagées, elle est éduquée dans l’idée qu’elle est « au monde pour faire quelque chose » et que le mariage n’est pas une priorité. Les années passant, comme pour beaucoup de femmes, cette précieuse liberté se trouve annexée par le quotidien avec un homme.

J’avais déjà lu « La place » et « Journal du dehors » d’Annie Ernaux sans être convaincue par sa plume. Mais, certainement parce que le sujet m’est proche, « La femme gelée » m’a beaucoup touchée. C’est une réflexion très juste sur la place et la responsabilité de la femme et, même si l’ouvrage a près de quarante ans, peu de choses semblent dépassées.

A lire avec des projets plein la tête.

Extraits:

« Elle n’a jamais su s’expliquer merveilleusement »

« Les copies à corriger, le petit qu’il faut coucher, à peine le temps de lire cinq minutes avant de dormir. Comment rêver encore. »

« Il n’y avait plus de dehors pour moi, c’était le dedans qui continuait, avec les mêmes préoccupations »

 

3 Replies to “« Elles partent toutes seules les envies, les unes après les autres, forcément »”

  1. Si le thème est forcément intéressant, c’est le style de l’écriture qui m’a plu avec l’impression que la narratrice est prise dans un tourbillon de vie. Merci pour le conseil 😉

Répondre à lemari Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s