« Personne n’a plus rêvé et moins agi que moi dans la vie »

Ca y est! Enfin! Juin a pris fin. Le pire mois de l'année avec décembre. Les deux mois où je voudrais pouvoir hiberner pendant trois semaines et me réveiller après les "festivités" qui me pompent le peu d'énergie qui me reste. A part courir de kermesse en spectacle et d'audition en goûter de fin d'année, …

« Le réel n’a pas de contraire »

Aujourd'hui, je vous propose un nouvel exercice d'écriture pour prendre possession de vos carnets et vous amuser un peu. C'est une gymnastique de l'esprit bien connue des oulipiens qui consiste à prendre possession d'un texte célèbre. Nous allons nous emparer du si célèbre incipit de "Du côté de chez Swann" de Marcel Proust : "Longtemps, …

« Là où il y a un désir, il y a un chemin »

  Une des façons les plus agréables de remplir ses carnets, c'est d'y dresser des listes. Ecrire une liste, c'est à la portée de tous. Nul besoin de "savoir" écrire. Même pas besoin d'avoir des choses à dire. On écrit tout ce qui nous passe par la tête sur le moment. Pour ce genre d'exercice, …

« Toute opinion sur le monde est un aveu autobiographique »

Le mois de mai est déjà terminé. Chez nous, c'est un mois chargé. Entre obligations professionnelles resserrées, anniversaires et spectacles divers. Mon gros Moleskine de 400 pages que j'étais si contente d'avoir trouvé n'est pas encore terminé (il me reste une dizaine de pages). Pour le prochain, je n'ai pas rempilé sur cette marque qui …

« Du moment qu’on a un crayon dans sa poche, il y a de fortes chances pour qu’un jour ou l’autre, on soit tenté de s’en servir » 4/4

Le mois de septembre n'a pas été sympa du tout avec moi et j'ai lâchement abandonné Laure et sa voisine à leurs turpitudes. Tellement abandonnées que je n'ai plus su comment les emmener en vacances comme je pensais le faire initialement. J'ai quand même mis un point final à leur petite tranche de vie mais …

« Du moment qu’on a un crayon dans sa poche, il y a de fortes chances pour qu’un jour ou l’autre, on soit tenté de s’en servir » 2/…

Cet épisode d'auto-apitoiement fut de courte durée. Même si les derniers mois avaient un peu mis à mal son optimisme, Laure n'avait pas pour habitude de se laisser abattre à la première difficulté. Elle se redressa, saisit sa valise et s'engouffra dans le métro encore moite, bien décidée à mettre à profit le trajet vers …

« Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou » 8 et 9/9

Lucie était abasourdie. Écoeurée serait un mot plus juste. Elle dut s'allonger dans son fauteuil pour ne pas perdre connaissance. Qu'était-il arrivé? La réalité dans laquelle elle vivait s'était-elle soudainement dissociée de celle où évoluait Daphné? Elle ne trouvait aucune explication raisonnable à ce qu'elle venait de lire. Après plusieurs minutes et un sac de …

« Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou » 7/9

Dès cet instant, et comme elle l'avait toujours su au creux d'elle-même, les choses allèrent de mal en pis. Daphné ne rappela pas Lucie pour lui confier le tissu devant servir à confectionner l'empiècement de la robe. Lucie voyait son ouvrage paralysé par cette attente. L'absence d'indications concernant la taille de la pièce de satin …

« Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou » 6/9

Ce que l'on peut reconnaître à Lucie, c'est qu'elle sut tirer un enseignement de son expérience passée et ne refit pas les mêmes erreurs. Elle dessina pour Daphné trois robes pour lesquelles elle proposa trois échantillons de tissus très basiques. La beauté des modèles tenait à leur coupe et pas à l'étoffe. Leur essence résidait …

« Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou » 5/9

Les mois passèrent. Daphné et Lucie continuèrent à se voir, irrégulièrement, mais toujours avec beaucoup de plaisir. Daphné organisait ses noces et ces préparatifs semblaient l'occuper plus encore que son travail. Elle n'évoqua jamais la robe verte devant Lucie. Ni ne la paya d'ailleurs. Lucie n'osa jamais ni poser de question ni réclamer son dû. …

« Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou » 4/9

Au cours des cinq longues heures que dura le trajet , Lucie se sentit dévorée par le stress. Elle avait peur d'arriver après la fermeture du magasin, peur qu'ils vendent par mégarde le coupon qui lui été destiné, peur qu'il y ait eu une incompréhension et que le tissu ne soit pas le bon, peur …

« Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou » 3/9

À compter de cet instant, tout s'emballa pour Lucie. Elle se trouvait stimulée par ce défi et avait à coeur de ne pas décevoir cette amie qui avait été la première à lui accorder sa confiance. Elle passa d'abord plusieurs soirées en compagnie de Daphné pour saisir exactement les caractéristiques du modèle qu'elle avait en …