« L’islam, ce gros mot. »

Dans un futur proche, trois jours aux assises. Le procès de Walid, jeune homme brillant issu d’un quartier populaire, étudiant prometteur et intégré à la bourgeoisie parisienne. Accusé du viol de la mère de sa fiancée, son crime aggravé par le nouveau code pénal qui punit plus durement les actes motivés par un racisme anti-français, Walid encourt la peine de mort.

J’ai adoré ce roman à la fois très drôle et bouleversant tant il met le doigt sur les dérives racistes que vit notre pays en ce moment.

Un excellent roman.

A lire dans une salle des pas-perdus.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s