« Tout lui manque, en permanence. »

Un an dans la vie des familles Mariani et Kessler.

Deux familles que rien ne semble lier, si ce n’est que leurs filles adolescentes respectives sont dans la même classe.

Jusqu’à la seconde partie du livre qui établit les liens.

Problèmes de couple, mise au placard, reconversion, maladie, parentalité. Tout ce qui fait les drames des familles modernes est abordé dans ce roman. Trop de choses sans doute pour laisser la place à l’émotion que le thème de fond aurait nécessité.

A lire dans les vestiaires de la piscine municipale.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s