Lecture·Uncategorized

« Il n’y a qu’un pas entre se prostituer et se marier »

2017-10-13 07.04.11.jpg

En Iran, un corps de femme est retrouvé en pleine ville. Sûrement une prostituée. Une femme dont le sang n’a aucune valeur.

Sous couvert de nettoyer la ville de leur présence, de nombreuses femmes vont subir le même sort, sans que personne ne s’en émeuve.

Ce livre donne la parole à ces femmes assassinées, par des inconnus ou la loi d’un Etat devenu fou.

Elles nous racontent leur quotidien, la vie qui les a menées sur le trottoir ou dans une maison close, la misère ou, parfois, seulement l’impureté de leur corps de femme qui, dès leur naissance, de cette façon à la place d’une autre, les a condamnées.

« Les putes voilées n’iront jamais au paradis! » est un livre d’une infinie violence alors même que rien n’y est mis en scène pour choquer. Juste la réalité dans toute sa crudité et son infamie.

Impossible de rester insensible aux mots qui vous assaillent au fil de ces quelques pages.

 

Publicités

Un commentaire sur “« Il n’y a qu’un pas entre se prostituer et se marier »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s