« Je voulais la colère et la fragilité »

Jeanne a 39 ans. Elle a perdu un enfant et on vient de lui diagnostiquer un cancer. Trop à supporter pour Matt, son mari qui la quitte. Au cours d'une de ses chimio, elle fait la connaissance de Brigitte qui la prend sous son aile et lui propose de vivre avec Assia, Mélody et elle. …

« Les étoiles brillent dans un ciel d’enfance. »

Laurence est une femme comme il faut. Elle élève correctement ses deux petites filles, a un bon métier et un amant qui ne font pas d'ombre à son mari. Elle rend régulièrement visite à son père qu'elle admire et place au-dessus de tous les hommes et prend soin de sa mère, égoïste et fantasque. Les …

« Relire un livre qu’on a lu, c’est un ancien ami qu’on revoit »

Remplaçons ici le mot "livre" par le mot "patron"... et gardons en tête qu'il est certains amis qu'on a de bonnes raisons de ne pas revoir. Il y a environ trois ans, j'avais cousu une veste Gérard de République du Chiffon pour ma mère. Lorsque j'avais laborieusement recopié le patron, je m'étais dit que, tant que …

« Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse »

Comme je vous en parlais dans mon article précédent, la maîtresse de mon grand avait demandé à ce que les parents accompagnant le carnaval portent également un costume fait-maison. Mon grand y tenait absolument. J'ai repoussé ce qui me paraissait être une corvée le plus longtemps possible mais il a bien fallu que je me …

« Il n’y a qu’un pas entre se prostituer et se marier »

En Iran, un corps de femme est retrouvé en pleine ville. Sûrement une prostituée. Une femme dont le sang n'a aucune valeur. Sous couvert de nettoyer la ville de leur présence, de nombreuses femmes vont subir le même sort, sans que personne ne s'en émeuve. Ce livre donne la parole à ces femmes assassinées, par …

« La lucidité est la blessure la plus proche du soleil »

Depuis un certain temps, je ne couds presque plus. Je manque d'envie plus que de temps et aucun projet ne me motive réellement. Du coup, je m'interdis d'acheter de nouveaux tissus. Il me reste plusieurs coupons de mes années de frénésie couturière et je tiens à les écluser avant de faire de nouvelles emplettes. Ainsi, …

« Le présent seul est notre bonheur »

Pour la fête des mères, j'ai à nouveau sacrifié à ce qui tend à devenir une tradition. J'ai misé sur le cadeau fait-main. Comme les enfants de maternelle. Pour ma mère, j'ai cousu ça: Daisy de Citronille coupée en taille 44.  Plumetis bleu marine "Mamzelle Fourmi". Il a fallu s'astreindre à la sobriété pour plaire …

« La meilleure manière de ne pas laisser de trace serait de mourir »

Deelia, quarante ans, épouse et mère, vit en étrangère chez elle, au service de son mari et de ses enfants. A la faveur d'un incident, elle prend conscience de l'image que sa famille entretient d'elle et, sur un coup de tête, prend la décision de disparaître. Elle va se reconstruire une nouvelle identité, loin de …

« Le beau est ce qu’on ne peut pas vouloir changer »

Et le tissu que j'ai utilisé pour coudre le petit accessoire qui va suivre est si beau que je ne voulais ni le changer ni l'associer à rien d'autre. Je n'ai jamais cousu de Liberty pour moi. Je trouve ces tissus magnifiques mais, justement, un peu trop beaux pour moi. J'ai du mal à dépenser …

« On n’est soi que dans son coeur »

Une de mes amies m'a demandé d'écrire quelques mots en son nom à une femme importante dans sa vie.  Comme un cadeau. Pour lui dire avec des mots différents des siens combien elle compte pour elle. Alors, j'ai écrit ça: "Ce n'est pas ce que je vois de moi en toi que j'aime mais ce que tu …

« C’est à mon risque de peine que je connais ma joie »

On continue la série des bijoux avec ce petit collier réalisé pour l'anniversaire de ma mère. Ras de cou inspiré d'un modèle "La Droguerie" Fournitures : La Droguerie Vais-je un jour repasser derrière la machine à coudre??

« A défaut de pardon, laisse venir l’oubli »

Rien à voir avec ce qui va suivre. Il ne saurait y avoir d'oubli quand il s'agit de l'anniversaire de ma première cousine qui, si elle vient d'avoir 28 ans, est toujours dans mon esprit une petite rigolote de trois ans aux mains potelées. Alors, pour me faire pardonner de ne pas voir le temps …