Lecture·Uncategorized

« Garde tes peines pour toi, elles sont tout ce qu’il te reste lorsque tu as tout perdu »

CVT_Lattentat_1539.jpg

Un attentat suicide a lieu à Tel-Aviv et tue dix-sept enfants. Après avoir opéré plusieurs victimes, Amine, chirurgien naturalisé israëlien, découvre que le kamikaze est sa propre femme.

Il part à Bethléem d’où elle a posté un courrier d’adieu et d’où il est originaire et se trouve là-bas confronté au rejet de ceux qui l’ont vu grandir, lui qui a fait fortune et choisi de vivre parmi les juifs.

Le roman décrit le désespoir d’un homme confronté à l’impensable. Le récit est centré sur la douleur qu’il ressent, sur la trahison dont il s’estime victime, sur sa propre blessure. Il évoque la difficulté d’assumer certains choix, la difficulté de comprendre l’autre quand la vie vous mène si loin de là où vous vous étiez rencontrés.

C’est un très beau roman qui dépasse largement le conflit israélo-palestinien.

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

5 commentaires sur “« Garde tes peines pour toi, elles sont tout ce qu’il te reste lorsque tu as tout perdu »

  1. Un superbe roman comme souvent avec Yasmina Khadra. Si tu ne l’as pas encore lu, je t’encourage à lire son autre roman « Ce que le jour doit à la nuit », une magnifique épopée sur un groupe d’amis au moment de la guerre d’indépendance algérienne.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s