Lecture·Uncategorized

« La meilleure manière de ne pas laisser de trace serait de mourir »

2017-05-14 14.01.42.jpg

Deelia, quarante ans, épouse et mère, vit en étrangère chez elle, au service de son mari et de ses enfants.

A la faveur d’un incident, elle prend conscience de l’image que sa famille entretient d’elle et, sur un coup de tête, prend la décision de disparaître.

Elle va se reconstruire une nouvelle identité, loin de ceux qu’elle a toujours aimés.

« Une autre femme » est un joli roman sur le questionnement de la place qu’on occupe parmi ceux qui ne remettent jamais en doute la permanence de notre présence et du rôle qu’on s’est laissé attribuer.

L’écriture est agréable et on se laisse facilement bercer par l’histoire. Sans être un ouvrage dont je me souviendrai longtemps, c’est une lecture plaisante.

 

Publicités

3 commentaires sur “« La meilleure manière de ne pas laisser de trace serait de mourir »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s