« La vraie et seule liberté est intérieure »

Ancien travailleur social reconverti à l’usine par amour, l’auteur décrit ses journées de travail.

L’usine qui absorbe tout, qui empreint le corps et l’âme et qui, paradoxalement, libère.

Un récit poétique et délicat.

A lire devant un steak.

Extraits:

« Reproche n’étant que projection

Ce collègue ne peut être que moi

Je le crains

Une image de mon côté obscur

J’en suis persuadé »

« L’usine est

Plus que tout autre chose

Un rapport au temps

Le temps qui passe

Qui ne passe pas »

One Reply to “« La vraie et seule liberté est intérieure »”

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s