"La drogue comme révélateur de l'âme"

Le LSD et la Mescaline sont encore aujourd’hui associés aux années 60 et aux drogues récréatives.

Pourtant, ces molécules psychédéliques ont fait naître, avec la psilocybine, de grands espoirs thérapeutiques pour traiter, entre autres, la dépression.

Pourquoi les recherches scientifiques concernant ces substances sont-elles tombées aux oubliettes et comment, en France, ne pas passer à côté du mouvement qui tend à faire renaître l’utilisation des psychédéliques pour soulager la dépression et les dépendances mais aussi pour ouvrir notre esprit à de nouvelles dimensions?

C’est tout l’objet de cet enquête de Stéphanie Chayet qui donne bien envie de s’offrir un petit trip bien entouré.

A lire en sous-bois.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s