"Je me regardais vivre à outrance"

Des bribes de la vie de l’auteur. De courts chapitres relatant des souvenirs d’enfance, d’adolescence et de vie adulte. Des réflexions sur l’écriture aussi.

Quelques phrases saillantes ont accroché mon attention mais j’ai surtout ressenti beaucoup, beaucoup d’ennui devant cet exercice égocentré qui n’apporte, à mon sens, rien au lecteur. Et pourtant, j’aime les auteurs qui parlent d’eux! Encore faut-il qu’ils m’ouvrent à une pensée ou à une poésie singulière.

A lire à Paris.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s