Accéder au contenu principal

« La vertu ne peut jamais conduire au bonheur »

IMG_3974.JPG

Joseph Mengele, médecin nazi tortionnaire, s’enfuit vers l’Argentine en 1949 pour échapper à la justice. Soutenu par sa famille et quelques nostalgiques du troisième Reich, Joseph Mengele vivra de planque en planque avec la sensation permanente d’être traqué pendant trente ans.

Ce roman analyse la personnalité d’un « monstre ». En replaçant un homme coupable des pires horreurs dans la platitude d’un quotidien, ce récit montre la petitesse du médecin, auto-centré et vil et, par extension, la banalité des circonstances qui ont pu le conduire à l’horreur.

Ce livre dissèque très bien les rouages qui ont permis à de nombreux coupables des pires atrocités de finir leurs jours sans rendre de comptes et ce n’est pas sans intérêt.

Néanmoins, je n’ai pas pris plaisir à cette lecture. C’est toujours avec beaucoup de difficultés que j’écris ce genre de phrases quand il s’agit d’un roman qui fait l’unanimité contre moi. Mais je me suis ennuyée. Je n’ai pas été transportée comme on peut l’attendre d’un roman et la construction du récit ne m’a pas conduite à réfléchir ou à apprendre des informations qui alimenteraient ma pensée sur les criminels de guerre comme je l’attendrais d’un documentaire.

Je reste un peu sur ma faim en refermant cet ouvrage à mi-chemin entre l’enquête et la fiction. Probablement parce que je n’aime pas, quand je lis, ne pas savoir si les faits narrés sont réels ou reconstruits par l’auteur.

Vous en avez pensé quoi, vous?

Un commentaire sur « « La vertu ne peut jamais conduire au bonheur » » Laisser un commentaire

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s