Accéder au contenu principal

« La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas »

2018-03-25 16.58.15.jpg

André Breton rencontre en pleine rue une jeune femme mystérieuse, Nadja. Il va vivre avec elle quelques jours d’une intensité peu ordinaire.

Cet ouvrage, moult fois remanié par l’auteur, est un récit autobiographique. Dans une première partie (surprenante), l’auteur relate au lecteur quelques anecdotes de sa vie à même de définir qui il est. Puis arrive la narration de sa relation avec Nadja. L’ouvrage se termine par un plaidoyer contre l’institution psychiatrique suivi de ce que l’on pourrait appeler « l’après-Nadja ».

C’est un ouvrage déroutant, original et, évidemment, surréaliste.

 

Un commentaire sur « « La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas » » Laisser un commentaire

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s