« La douleur revêt un caractère nostalgique »

"Fugitive parce que reine" raconte l'enfance de l'auteure dans une famille de la grande bourgeoisie parisienne auprès d'une mère bipolaire. La première partie expose cette vie fantasque et cabossée du point de vue de l'auteure et de sa soeur aînée quand la seconde partie se saisit du regard de la mère, de sa propre enfance …

« Tout t’étonne, te trouble, t’émeut ou te blesse, entretient en toi un permanent tumulte. »

Mi biographie, mi autobiographie, le narrateur se raconte après avoir laissé l'honneur à sa mère. Une mère qu'il ne connaîtra pas. Assoiffée de sens, de rêves et de culture mais prisonnière d'un quotidien qui la conduira à la folie. Dans une deuxième partie, l'auteur raconte la femme qui l'a éduqué, son parcours dans une École …

« Prononcer le mot « renoncement » laisse un mauvais goût sur la langue »

Mathias Malzieu, chanteur du groupe Dyonisos, découvre, alors qu'il est jeune, à l'apogée de sa carrière et plein de projets, qu'il est atteint d'une maladie potentiellement mortelle. Ce livre n'est pas un roman mais une sorte de journal intime de ces quelques mois de combat qui l'amèneront à la guérison. L'écriture est poétique, très métaphorique. …

« La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas »

André Breton rencontre en pleine rue une jeune femme mystérieuse, Nadja. Il va vivre avec elle quelques jours d'une intensité peu ordinaire. Cet ouvrage, moult fois remanié par l'auteur, est un récit autobiographique. Dans une première partie (surprenante), l'auteur relate au lecteur quelques anecdotes de sa vie à même de définir qui il est. Puis …