Lecture·Uncategorized

« Nul ne savait déjà plus de science certaine où commençait et où finissait la réalité »

2017-12-26 14.55.10-1.jpg

José Arcadio Buendia et son épouse fuient leur ville natale après un drame et fondent Macondo, petit village totalement isolé en Amérique du Sud. Le roman raconte cent ans de cette famille.

Depuis des années, je croise régulièrement ce roman et l’entends qualifié de chef d’oeuvre sans pour autant avoir envie de le lire. J’avais le pressentiment qu’il n’était pas fait pour moi.

Et puis un jour, alors que je faisais le plein de livres chez le libraire, je découvrais que j’avais droit à un cadeau pour récompenser ma fidélité. J’étais pressée. Hors de question de parcourir à nouveau les rayons pour trouver mon bonheur. En me retournant, mes yeux se posent sur « Cent ans de solitude ». Je l’ai interprété comme un signe et mis dans mon panier avec les autres.

Et pourtant, mon sixième sens ne m’avait pas trompée. Ce roman et moi, on n’était pas destinés l’un à l’autre.

Sa lecture m’a pris un temps infini et, à part quelques passages conviant les gitans que j’ai beaucoup aimés, le plaisir n’était pas au rendez-vous. Sentiment d’autant plus frustrant que j’étais partie pour lire un chef-d’oeuvre…

Mon goût est apparemment bien loin d’être certain en matière de littérature. J’ai beaucoup pensé à « L’ombre du vent » de Carlos Ruiz Zàfon pendant ma lecture sur lequel j’avais peiné il y a plusieurs années après en avoir entendu les louanges partout.

Je vais mettre de côté les auteurs hispaniques pendant quelques temps et me consacrer à mon immense pile de romans français qui me tendent les bras.

Si vous l’avez lu, vous l’avez aimé vous?

 

 

Publicités

7 commentaires sur “« Nul ne savait déjà plus de science certaine où commençait et où finissait la réalité »

  1. oui lu il y a très…. longtemps, peu de souvenir mais j’ai gardé une impression de roman flamboyant, mystique, fantastique, lyrique et je me rappelle l’avoir aimé et dans la même veine j’ai beaucoup aimé « le coeur cousu » de Carole Martinez lu récemment … il se lit beaucoup plus vite, très belle année à toi et parle nous encore de tes lectures, bisous

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s