Lecture·Uncategorized

« On est si petit au regard d’une peur qui n’en finit pas de croître en nous. »

51v3BZknlUL._SX95_.jpg

Ludovic, agriculteur en exil à Paris et Aurore, styliste à succès, vivent dans le même immeuble sans toutefois avoir rien en commun. Rien à part une immense solitude.

Leur rencontre va bouleverser leur vie.

Encore un livre acheté parfaitement par hasard. Mais, cette fois, il le fut au bon moment. Bien que je ne sois habituellement pas friande de littérature sentimentale, j’avais une grande envie de ce genre de lecture depuis quelques semaines.

C’est peut-être pour cette raison que je me suis si facilement laissée captiver par le récit. En un dimanche, j’ai dévoré cette histoire d’amour. Je me suis attachée aux personnages pourtant loin d’être parfaits et j’ai frémi jusqu’à la dernière ligne par crainte d’un dénouement qui ne semblait pouvoir être heureux.

Un très beau roman.

Publicités

6 commentaires sur “« On est si petit au regard d’une peur qui n’en finit pas de croître en nous. »

  1. Une amie me l’a offert cet été et j’ai bien aimé. J’ai passé un bon moment.Contrairement à certains romans sentimentaux, je ne l’ai pas trouvé cul-cul! Bises

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s