Uncategorized

« Il vaut mieux se résigner à être ce que l’on est. »

2016-12-27 11.57.04.jpg

Quelques mois après la lecture de « L’amie prodigieuse », j’ai replongé avec plaisir dans cette saga.

Le premier opus s’achève sur le mariage de Lila, meilleure amie de la narratrice.

On retrouve dans « Le nouveau nom » les deux héroïnes et les péripéties qui continueront à les lier et les séparer au cours de leur vie de jeunes adultes, le tout sur fond de réflexion sur le déterminisme social et la soumission patriarcale dans l’Italie des années 60.

Lila est emprisonnée dans un rôle d’épouse qui ne lui convient pas et n’aspire qu’à se sentir libre.

Léna est soucieuse de son intégration sociale dans un monde qui n’est pas le sien et dont, malgré tous ses efforts, elle ne détient pas les codes.

J’ai beaucoup apprécié ce second opus et suivi les nouvelles aventures de Lila et Léna avec autant de plaisir que dans « L’amie prodigieuse ».

Je reste particulièrement sensible à la vie sacrifiée de Lila et j’avoue avoir hâte de savoir ce que lui réservera le troisième tome de cette saga.

Publicités

4 commentaires sur “« Il vaut mieux se résigner à être ce que l’on est. »

  1. Ca fait partie des livres dont j’ai noté le titre sur ma liste. Ton article me donne envie de commencer cette saga très vite. Comme je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment, je vais me les réserver pour les vacances de Février. plein de bises et bonne fin d’année.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s