« L’ennui est une forme de contrôle social »

Comment s'extraire de ce que nous nous laissons aller à penser être les incontournables contraintes d'une vie d'adulte pour retrouver une pensée autonome et une vie libre ? C'est ce que s'attache à nous faire comprendre cet ouvrage au ton léger. Pas de grande révélation qui permettrait de nous sauver de nos vils penchants moutonniers …

« Les survivants de traumatismes ont des symptômes plutôt que des souvenirs »

Bernard Mayer et Françoise Pasqualin font la lumière sur les dernières méthodes sollicitant à la fois le corps et l'esprit pour guérir les traumas difficiles à soulager par les thérapies verbales traditionnelles. Un ouvrage très intéressant qui permet d'envisager de nouvelles voies de guérison. A lire dans la salle d'attente de son psy.

« Les frontières blessent »

De 2016 à 2019, l'auteur a enseigné à Marseille, en SEGPA. Il y a découvert des enfants attachants aux histoires personnelles complexes. Des enfants à qui l'école aurait dû tout donner et qui n'en attendaient plus rien. Cet ouvrage est à la fois un partage d'expérience et une réflexion sur le rôle de l'école dans …

« Le « sérieux », on savait ce que c’était, c’était la sévérité et très souvent la bêtise de l’autorité »

Du moine du Moyen-Age au coworker d'aujourd'hui, du pupitre au bureau couché, Pascal Dibie explore ces lieux et ces activités auxquelles nous consacrons tant de temps. Fâchée avec le bureau depuis longtemps mais y passant malgré tout la plupart de mon temps, j'ai savouré ce livre drôle et passionnant. A lire au bureau, planqué sous …

« Refouler une émotion ne la fait pas disparaître »

Dans cet ouvrage au ton très gai, Philippa Perry décortique les réactions que nous pouvons avoir face aux émotions de nos enfants à la lumière de notre propre enfance. Un ouvrage intéressant dont on aimerait que les conseils soient appliqués dans toutes les familles. Plutôt destiné aux parents de jeunes enfants. A lire au parc.

« Je peux vivre avec la terreur qui éclate trop souvent en moi, bouillante »

Fille d'avocats américains, l'auteure se définit comme opposée à la peine de mort depuis l'enfance. Raison pour laquelle elle choisit son premier stage d'avocate dans un cabinet spécialisé dans la défense d'accusés susceptibles d'être condamnés à la peine de mort. Un cabinet qui vient de défendre Ricky Langley, un jeune homme pédophile qui a tué …

« l’enfer ce n’est pas les autres, mais c’est moi. »

BHL est en colère. Contre ceux qui ont bu les paroles des médecins sans les mettre en cause, contre ceux qui le "soûlèrent, encore et encore, avec leur fameux "jour d'après"" (moi aussi!), contre ceux qui ont vu dans cette pandémie un avertissement de la nature quant à notre mode de vie (mais que nous …

"L'être des écrivains, c'est leur style."

Dans cet essai, Philippe Vilain partage sa réflexion sur la littérature du XXIème siècle qui a, pour lui, abandonné sa volonté créatrice en laissant le sujet primer sur l'oeuvre. Philippe Vilain s'interroge aussi sur la possibilité d'exister en tant qu'écrivain dans un monde qui privilégie la littérature de masse et les sujets "qui se vendent" …

"Les symptômes des pauvres sont beaucoup moins convoités que ceux des riches."

Luc Périno, médecin, raconte les grandes découvertes de la médecine au travers des histoires des patients. De la rage au SRAS, quelques histoires instructives et écrites dans un style très agréable. A lire au lieu de chercher des masques sur internet. Extraits: "Dieu pardonne aux maquerelles, à condition qu'elles soient pauvres, et aux violeurs, à …

"Les cultures ne sont les propriétés de personne"

Dans cet essai, Caroline Fourest décrit un mouvement qui a déjà conquis les Etats-Unis et semble également percer en France. Une tendance qui s'exprime à travers des concepts tels que "l'appropriation culturelle", les "safe spaces" ou les "sensitive readers". L'auteure développe, au travers d'exemples, les arguments qui lui font craindre un retour de l'assignation identitaire. …

"La drogue comme révélateur de l'âme"

Le LSD et la Mescaline sont encore aujourd'hui associés aux années 60 et aux drogues récréatives. Pourtant, ces molécules psychédéliques ont fait naître, avec la psilocybine, de grands espoirs thérapeutiques pour traiter, entre autres, la dépression. Pourquoi les recherches scientifiques concernant ces substances sont-elles tombées aux oubliettes et comment, en France, ne pas passer à …

%d blogueurs aiment cette page :