« On met une vie à guérir de sa famille. »

Dans cette autobiographie sociologique, Rose-Marie Lagrave retrace son parcours de transfuge féministe, de son enfance dans une famille nombreuse pauvre et catholique à sa retraite de directrice d'études à l'EHESS. Elle parle avec intelligence et simplicité de soumission de classe, de genre, de maternité et de vieillesse. Un très beau parcours et une réflexion enrichissante. …

« Les livres sont leurs propres censeurs »

Le 16 juillet 1994, dans la région de Manchester, Julie, dix-sept ans, disparaît. Vingt ans plus tard, les recherches ont été abandonnées depuis longtemps et Julie n'a pas été retrouvée. Son père est mort d'épuisement à force d'avoir cherché sa fille. Sa mère et sa soeur, Selena, tentent de vivre malgré ce deuil impossible. C'est …

« Je m’affale comme un slip dans un panier de linge sale. »

Marion adore les jeux videos. Alors qu'avec sa grand-mère elles téléchargent le dernier jeu à la mode, un virus les contraint à entrer dans l'écran pour achever le boss, un gorille imbattable. Pour accomplir leur mission, elles n'auront que trois vies. Un roman drôle très apprécié par mon grand lecteur de dix ans qui a …

« Le sexe est le refuge des pauvres d’esprit. »

Manifeste féministe radical diffusé en 1967 par l'auteure, travailleuse du sexe et experte en noirceur masculine. Excessif mais très drôle et, malgré tout, souvent très juste. A lire chez une amie. Extraits: "Chaque homme sait, au fond de lui, qu'il n'est qu'un tas de merde sans intérêt." "L'homme est horrifié à l'idée d'avoir du temps …

« Que fait-on après quarante ans si on n’a rien fait avant? »

2002. En zone rurale, la vie d'Antonin, adolescent timide et en proie à tous les affres de son âge, est l'occasion pour l'auteur de dépeindre une galerie de personnages, de l'ouvrier résigné à la bourgeoise parvenue. A lire au bord d'un terrain de foot. Extraits : "Quand on n'a pas la chance d'exister pour ce …

« Les gens ne sont pas des idées »

Au décès de Francine, Arthur, son époux, voit ses enfants, Ethan et Maggie, quitter Saint-Louis pour New-York. Centré sur lui-même, il laisse passer les mois sans prendre de leurs nouvelles. Quand Ethan et Maggie reçoivent une lettre d'Arthur les invitant à passer le week-end dans la maison familiale, ils décident de pardonner à leur père …

« Où que j’aille, je suis seul. »

Un jeune homme débarque dans un village où personne ne le connait et plante sa tente au camping alors que l'hiver bat son plein. Il a prévu de rester trois jours. L'inconnu intrigue, irrite ou fascine. Jamais il ne laisse indifférent. Un roman mystérieux. A lire sous la tente. Extraits: "Il n'est pas mauvais d'éprouver …

« Quelle âme un peu vulnérable a jamais su résister à l’élection? »

Mélissa, étudiante brillante, peine à se sentir bien parmi les autres. Elle fait la connaissance d'un pseudo gourou d'opérette et se laisse aller à des actes qui la rendent complice de la mort d'un enfant. Un drame qui la mène à la rencontre d'elle-même et de sa place au monde. Un roman dont la thématique …

« La vie ne lui apprend jamais rien, elle n’a pas que ça à faire. »

Janvier 2018. Thiers. Une prof de français traverse hors des clous pour ne pas salir ses bottines avant d'aller en cours. Un automobiliste la klaxonne. Surprise, elle lui fait un doigt d'honneur. L'homme se gare devant elle et la somme de recommencer. Elle s'exécute. Il la gifle. La gifle qui la ramène à toutes les …

« Le mariage signifiait uniquement qu’on s’accrochait l’un à l’autre en traversant une succession de métamorphoses. »

Lydia aime Alex. Christine, la meilleure amie de Lydia, sort avec Zach, le meilleur ami d'Alex. Mais Zach est amoureux de Lydia et finit par l'épouser. Alors, naturellement, Alex et Christine se marient eux aussi. Trente ans et deux enfants plus tard, Zach meurt subitement, déséquilibrant l'harmonie des deux familles. C'est peu dire que je …

« Ce qui compte, c’est ce qu’on ne dit pas. »

Leïla Slimani a accepté de passer la nuit, seule, dans un musée d'art contemporain à Venise. Ce texte est issu de cette expérience. Leïla Slimani y parle de son enfance, de son père, d'enfermement, du métier d'écrivain... Un très beau texte qui ne fait qu'accroître ma bonne opinion sur cette autrice. A lire au musée. …

« Au bout du compte, l’amour ne suffisait pas. »

Septembre et Juillet sont soeurs. Avec seulement dix mois d'écart, elles sont aussi proches l'une de l'autre qu'elles sont différentes. Au lycée, un incident fait basculer leur fragile équilibre. A lire dans une maison aux quatre vents. Extraits : "Je me suis demandé ce que ça faisait d'être la mère de deux filles qui n'avaient …