« J’étais différent des autres, comme tout le monde. »

Orléans, dans les années 70 et 80, l’enfance de l’auteur de la maternelle à sa dernière année de prépa.

Deux grandes parties : « Dedans » pour la vie maltraitée entre ses deux parents et « Dehors » pour la vie à l’école, les filles, la littérature.

A lire plutôt que de résoudre des équations.

Extraits:

« Pour moi, depuis lors, ce qui est beau est d’abord ce qui est bien écrit. »

« les livres, mieux que les églises, sont un bel endroit pour pleurer. »

« Les humiliations coulent dans nos veines jusqu’à la mort. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s