« Nous ne faisions jamais rien que mourir. »

« Reims » est le deuxième volume de la tétralogie de Yann Moix. L’auteur y retrace ses années étudiantes et son entrée en école de commerce à Reims.

Cette galerie de portraits truffée de passages scatologiques et autres écoeurements m’a emplie d’un immense sentiment de malaise. Je ne suis pas parvenue à saisir l’intérêt de leur redondance et je n’ai même pas vraiment cerné la raison de l’ouvrage.

A lire au square.

Extraits:

« Les gens qui préfèrent les livres à la littérature ne lisent pas. »

« La paix, c’est quand on ne voit pas qu’il y a la guerre. »

« le ridicule est un mode de dévoilement de l’Etre. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s