Accéder au contenu principal

Je ne suis « qu’une illumination entre deux ténèbres »

LA_BRIGADE_DU_RIRE.jpg

Au cours d’une réunion d’anciens amis de lycée naît l’idée saugrenue de kidnapper un journaliste, défenseur de thèses économiques ultralibérales, pour lui apprendre ce que signifie « travailler ».

Le passage à l’acte constituera un véritable tournant pour tous les protagonistes de l’histoire.

J’avais adoré « Les vivants et les morts » du même auteur et ai été tentée par la quatrième de couverture quand j’ai croisé ce roman.

Même si, pour moi, cette oeuvre n’égale pas celle que j’ai lue il y a quelques années, je l’ai beaucoup aimée.

L’idée de départ m’a séduite. Confronter un penseur à la réalité de ses propres thèses, c’est toujours merveilleux.

A la lecture, c’est la colère des kidnappeurs qui m’a touchée. Ces hommes et ces femmes encore jeunes mais déjà si abîmés par la vie. Et malgré tout la renaissance de divers espoirs  à laquelle on assiste au fil des pages.

Un très bon moment.

3 commentaires sur « Je ne suis « qu’une illumination entre deux ténèbres » » Laisser un commentaire

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s