« Celui qui ménage sa verge hait son fils »

Sixtine rencontre Pierre-Louis, polytechnicien qui appartient à la même communauté religieuse qu’elle.

Ils se marient et Sixtine tente de se fondre dans le rôle d’épouse et mère qu’elle a toujours su devoir occuper. Mais la réalité conjugale est loin de ce qu’elle avait imaginé.

Un soir, la vie de Sixtine bascule. Elle profite de cet évènement pour écouter son coeur plutôt que l’enseignement qui lui a été donné.

Un roman sur le mensonge et la pression familiale sur fond de fondamentalisme catholique où le monde semble parfois uniquement peuplé de punks à chiens et de grenouilles de bénitiers.

A lire après la messe.

One Reply to “« Celui qui ménage sa verge hait son fils »”

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s