Accéder au contenu principal

« L’histoire est une immensité obscure, qui résonne d’échos »

2018-04-04 17.41.54.jpg

Dans un futur relativement proche, dans ce qui est aujourd’hui les Etats-Unis, la fécondité a chuté au point de contraindre le gouvernement en place composé d’extrémistes religieux à réduire certaines femmes à leur seule fonction reproductrice.

Parallèlement à ce monde cruel et policé, une résistance se met en place.

J’ai beaucoup entendu parler de ce roman sans l’acheter parce que je ne suis pas très adepte des récits dystopiques que je ne comprends habituellement pas du tout.

Une fois de plus, c’est donc le fait de recevoir ce livre en cadeau qui m’a ouverte à de nouveaux horizons.

J’ai trouvé l’histoire agréable et plaisante à lire. Par contre, qualifier ce livre de chef d’oeuvre et le porter en étendard du féminisme me paraît à tout le moins disproportionné.

Si la soumission de la femme est bien le coeur du roman et peut être un point de départ à une réflexion sur certaines politiques, la mise en place de la dictature, l’acceptation par le peuple, les révoltes, la vie en dehors des sphères où évolue l’héroïne, les motivations des diverses parties, tout cela et bien plus encore n’est qu’effleuré. Et encore! L’auteure en reste au ressenti de son personnage principal sans jamais aller au-delà et cantonne pour moi son livre à une bluette améliorée.

Je suis absolument restée sur ma faim, attendant toujours que le propos devienne consistant sans jamais être exaucée.

Le monde que l’auteure a imaginé paraît complexe et on a qu’une seule envie: le découvrir. Mais, jamais ce qui est étranger à l’héroïne, même à proximité immédiate, n’est creusé.

Cette lecture m’a un peu fait l’effet du premier épisode d’une série prometteuse. Mais sans suite.

 

 

4 commentaires sur « « L’histoire est une immensité obscure, qui résonne d’échos » » Laisser un commentaire

  1. Je crois qu’il y a une suite. Une amie m’a vivement recommandé ce livre mais vu le résumé qu’elle m’en a fait, je suis quasi certaine de ne pas apprécier ce genre de livre.

  2. Je suis bien d’accord avec toi. Les bases sont posées pour une histoire qui mériterait d’être bien plus développée…
    Peut-être la série tv le permet, l’as-tu vue ?

  3. J’avais lu le synopsis et il m’avait bien tenté mais ce jour là j’avais choisi autre chose. Je le garde toutefois sur ma liste mais me fiant à ton avis sans en attendre trop.
    En ce moment j’ai un grand appétit de lecture(le retour des beaux jours me donne envie de bouquiner). J’ai déjà englouti de la jeunesse avec le percutant the hate you give, les décalés soeurs Carmines, là j’attaque un grand classique du manga 20th century boys et je glisse dans ma valise le T2 de l’amie prodigieuse. Et si m’envie de lire est toujours là j’ai sous la main et sur conseil d’All mad(e) here un Edith Warthon, la splendeur des Lantzig.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s