Lecture·Uncategorized

« Le sage commence par demander pourquoi. »

Un excellent précepte que j’ai tâché de m’appliquer à la lecture de ce livre de développement personnel qui, si j’en crois le nombre de publications que j’ai lues à son sujet, rencontre un incroyable succès depuis plusieurs années maintenant et qui a donc fini par attiser ma curiosité.

Le concept du livre est simple. L’auteur nous conseille de nous lever une heure plus tôt que l’heure habituelle pour nous dégager le temps nécessaire à pratiquer plusieurs techniques de développement personnel qu’il explicite dans son ouvrage.

Jusque là pourquoi pas.

Il est ainsi question de débuter chaque journée par 10 minutes de méditation, 5 minutes de visualisation (on imagine la vie telle qu’on souhaiterait qu’elle soit), 5 minutes d’affirmation (la bonne vieille méthode Coué repimpée), 20 minutes de sport, 10 minutes d’écriture et 10 minutes de lecture.

Là encore, pourquoi pas. Je n’ai jamais accroché aux théories des affirmations/visualisations censées motiver l’univers à vous envoyer ce que vous souhaitez mais je peux concevoir que l’auto-persuasion puisse être un moteur pour certains d’entre nous. Je crois par contre bien volontiers aux vertus du sport et je médite, lis et écris tous les jours. La méthode idéale pour moi donc?

Loin de là.

Je n’exclus pas la probabilité de n’avoir rien compris au propos de l’auteur. C’est très possible et, dans ce cas, vous m’en excuserez. Mais je ne parviens pas encore à comprendre comment ce livre peut rencontrer un tel succès.

Tout d’abord, j’ai été extrêmement gênée par les objectifs poursuivis par l’auteur et qu’il incite, avec une verve toute américaine, ses lecteurs à rechercher. Il est à chaque page uniquement  question d’argent, de pouvoir et de réussite. On passera sur le concept de réussite qui est loin d’être le même pour tout le monde. Mais l’argent et le pouvoir, la possession, la vie matérielle, sont donc les valeurs à rechercher pour vivre mieux? J’en suis restée sans voix. Mais j’ai mis ce gros problème d’adhésion de ma part sur le compte d’un décalage culturel et j’ai poursuivi ma lecture.

Mais je suis restée étonnée par la pauvreté des conseils prodigués. Tout m’a semblé dévoyé. Il n’est jamais question de connaissance de soi mais toujours d’efficacité, de performance. Le yoga, sport préféré de l’auteur, et la méditation me semblent alors employés d’une façon très éloignée de ce qu’ils sont réellement. Serait-ce lié à l’engouement pour ces pratiques qui a rendu leur inclusion dans un ouvrage qui ne cherche que le succès impératif?

D’un point de vue personnel, je suis allergique aux phrases toutes faites telles que « le bonheur est un choix » que je trouve culpabilisantes à l’extrême et même dangereuses en ce qu’elles tendent à porter la sérénité, le chagrin ou le bonheur sur le plan de la performance. Et là, j’ai été servie!

Pour finir, j’ai été atterrée en découvrant que ce que l’auteur envisage comme lecture quotidienne consiste uniquement en des ouvrages de développement personnel (à titre d’exemples, les ouvrages les plus souvent recommandés sont « Réfléchissez et devenez riche » ou « Voie express pour la richesse », livres cultes s’il en est!!). Et pourtant, il précise à plusieurs reprises que la lecture est le pendant intellectuel du sport…

Bref, un ouvrage qui, pour moi, prône une vision du monde qui ne peut qu’échouer à résoudre le malaise que nous sommes nombreux à ressentir. J’ai du mal à concevoir que la course à la réussite et à la performance puisse relever du développement de l’être humain et je reste très circonspecte quant à la signification que peut avoir l’engouement pour ce genre de produit.

Mais peut-être ai-je tort.

 

Publicités

4 commentaires sur “« Le sage commence par demander pourquoi. »

  1. Je ne suis pas très attirée par les livres sur ce sujet. J’ai lu « ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » qui est visiblement bien comme approche ou introduction à ce genre de lecture. J’ai trouvé ça extrêmement ennuyeux, ridicule et cul-cul. Je comprends que pour ce livre, la mise en avant de la réussite financière t’ai dérangée. Je trouve même que promouvoir « la richesse matérielle » en même temps que le développement personnel, est contradictoire. Ca ne m’encourage pas à lire ce genre de livre.

  2. je ne connais pas ce genre de livres…. ma recette toute simple: une bonne rando…. qui me remet sur les rails pour toute l’année!

  3. Ouh la la , je n’ai pas du tout envie de le lire !!!
    Et je reste persuadée qu’il y a souvent plus de réponses dans la littérature que dans les livres de développement personnel… J’aime lire tu le sais et j’aime découvrir sur mon chemin de lectrice (selon mes choix ou les propositions d’autres personnes) des réponses à des questions que je ne me posais pas forcément d’ailleurs mais qui tout à coup prennent leur sens à ce moment précis.

  4. Ça me gonflait rien qu’à lire le titre 😉 J’adore ces « méthodes » clés en main du bonheur uniformisé et marchandable. Je m’étais dit que je tenterai un jour le miracle morning, mais en fait, non. J’aime trop ma couette 😉

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s