Cousettes·Pour femme

I love my papier peint

Comme je vous en ai parlé récemment, tout ce que je vois cousu pour les « grandes » sur les différents blogs que je suis assidûment me donnait très très envie de me lancer dans une cousette pour moi. Mais bon, j’avais les chocottes et un brin de jugeote qui me disait qu’il était insensé de dépenser plus d’argent en tissus qu’en une robe déjà toute faite et bien faite.  Et finalement, je me suis jetée à l’eau. J’ai sorti ma plus belle CB et j’ai commandé le patron « Melting Pot » de Aime comme Marie. Je ne me suis finalement pas laissée convaincre par ma moitié qui préférait largement le « Mademoiselle » parce que le modèle m’a paru plus complexe et aussi parce que je reste convaincue que je n’ai pas encore la fashion attitude nécessaire à assumer le col Claudine.

Vint alors le choix des tissus. Et c’est là que mon vrai Moi l’a malheureusement emporté sur ma raison. J’avais envie de quelque chose de gai et à porter tout de suite, donc chaud. J’ai trouvé pléthore de tissus qui me plaisaient énormément mais je suis une grande débutante… Le patron indique un métrage de tissu en 140 cms et je n’ai pas été capable de me rendre compte que, vue la taille de la pièce centrale, une largeur de 110 aurait suffit pour le tissu contrastant. Du coup, j’avais beaucoup beaucoup moins de choix et j’ai fini par opter pour un tissu orange à fleurs.

Soit. Un peu de gaieté et de peps en plein cœur de l’hiver ne font pas de mal. Mais j’ai choisi de marier ce tissu passe partout s’il en est avec un très joli velours mille raies orange qui pique, orange éclatant, orange mais-qu-est-ce-qui-t-a-pris, comme vous voudrez.

Mais, heureusement, pour rendre un peu de sobriété à l’ensemble et rendre le tout portable malgré mes 25 printemps (certains hivers n’ont jamais fait place au printemps ces dernières années)  j’ai adouci le devant par un passepoil doré.

Allez, la preuve en images (pourries, mon seul mur ensoleillé étant toujours rouge sang et demeurant piètre photographe. Mais ma conscience de bloggeuse est telle que je devrais bientôt déménager. Un des critères de choix de la future maison sera d’avoir au moins un mur blanc):

DSCF4639

 

 

 

DSCF4643

Velours milleraies orange, coton à fleurs et passepoil doré « Ma petite mercerie »

DSCF4644

DSCF4645

Premier biais d’encolure. Presque parfaitement posé

 

DSCF4655

et portée sur mes gros poteaux, le soir de Noël où ma douce maman m’a accueillie d’un « c’est super! On dirait le papier peint de la maison de campagne »…

Mais moi je l’aime cette première robe. Je la porterai plein plein de fois, même en rendez vous clients et je m’en prépare d’autres pour 2013. Moins funkies mais plus rigolotes.

Publicités

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s