« Ce que j’ai perdu cette nuit-là s’appelle peut-être la légèreté »

La narratrice se rend au commissariat. La veille, un peu ivre, elle qui préfère les femmes est pourtant rentrée chez elle au bras d'un homme. La soirée a viré au cauchemar. Ballotée d'agent de police en expert, de médecin en avocat, difficile de ne pas se sentir coupable, même lorsqu'on est victime. Un très beau …

« Nos madeleines proviennent du même paquet »

Quand elle est enfant, la mère de la narratrice se jette de la tour d'un château. Des liens extrêmement forts l'unissent alors à sa soeur aînée, Suzanne. Adulte, la narratrice voit son univers s'effondrer quand la femme qu'elle aime la quitte et qu'elle se trouve contrainte de faire hospitaliser Suzanne en psychiatrie. J'ai beaucoup aimé …

%d blogueurs aiment cette page :