« Vivre, c’est avoir des insomnies de joie »

De joie, non. Mais, des insomnies, ça m'arrive. Et la maison est froide le soir ou au coeur de la nuit. Alors, pour me tenir chaud, j'ai cousu ça: Grand plaid de dimension indéterminée cousu avec les tout petits restes de tissus dont je ne savais me séparer mais dont je ne pouvais rien faire. …

« Créer, c’est vivre deux fois. »

En ce moment, on ne peut pas dire que je suis au sommet de ma créativité. Depuis plusieurs mois, rien ne me tente réellement. Je n'ai pas envie de coudre parce que les garde-robes sont déjà pleines. Je n'ai pas envie de tricoter parce que je suis lente et que tout projet se transforme immanquablement …

« La mélancolie n’est que de la ferveur retombée »

Et je fus si ardente que la mélancolie m'assaille. Je passe plus de temps perdue dans les méandres de mon esprit que des aiguilles à la main. Néanmoins, lorsque mon grand poussin a (re)découvert mon bonnet adoré, qu'il a souhaité  posséder le même, a refusé de croire que je l'avais moi-même tricoté et s'est expliqué …

« Une fois que ma décision est prise, j’hésite longuement »

Ou comment il m'arrive bien souvent d'hésiter devant l'obstacle... L'an dernier, j'avais cousu dans la douleur ce petit imperméable pour ma luciole. Ma machine avait catégoriquement refusé l'assemblage de ces multiples épaisseurs et, après un long et laborieux assemblage à la main,  j'avais évidemment renoncé aux boutonnières pour coudre des pressions. Pressions depuis moultes fois recousues …