« La solitude constitue un baume précieux pour mon âme. »

En 1771, Werther, récemment installé dans une petite ville dans laquelle il ne connaît que peu de monde, rencontre Charlotte. Il tombe immédiatement amoureux de la jeune femme, pourtant promise à Albert, son fiancé. Un classique du romantisme épistolaire. Même à l'âge adulte, il demeure un certain emballement à observer les souffrances de cette âme …

« Tout s’évaporait quand le jour devenait éclatant et vulgaire »

Tess, jeune paysanne, est envoyée dans une famille bourgeoise pour aider ses parents. Séduite puis abandonnée par le fils de son employeur, elle traînera son déshonneur au fil d'une vie aussi romantique que tragique. Je n'avais encore jamais lu ce classique et je l'ai fait avec beaucoup de plaisir, essentiellement pour l'étude des mœurs brillamment …