« Ni peur, ni plaisir. Rien que le désir d’un immense oubli. »

En Algérie, Nadia, enfermée dans sa condition de femme, interdite au désir, cède pourtant à l'amour quand elle rencontre Karim, un été, au bord de la mer. C'est un roman d'amour. L'amour tel qu'il est. Parfois dur et cruel. Parfois injuste dans ses conséquences. L'écriture de Maïssa Bey est magnifique. Elle donne envie de mer, …