« Ce que j’ai perdu cette nuit-là s’appelle peut-être la légèreté »

La narratrice se rend au commissariat. La veille, un peu ivre, elle qui préfère les femmes est pourtant rentrée chez elle au bras d'un homme. La soirée a viré au cauchemar. Ballotée d'agent de police en expert, de médecin en avocat, difficile de ne pas se sentir coupable, même lorsqu'on est victime. Un très beau …