« La mélancolie n’est que de la ferveur retombée »

Et je fus si ardente que la mélancolie m'assaille. Je passe plus de temps perdue dans les méandres de mon esprit que des aiguilles à la main. Néanmoins, lorsque mon grand poussin a (re)découvert mon bonnet adoré, qu'il a souhaité  posséder le même, a refusé de croire que je l'avais moi-même tricoté et s'est expliqué …

%d blogueurs aiment cette page :