« Pour vivre, nous devons nous raconter »

Il y a fort, fort longtemps, à une époque où l'été n'était encore qu'un songe, Madame Devines-tu m'a gentiment suggéré de me remettre à la couture en me proposant un petit duo autour du gilet Monceau qu'elle avait, elle, déjà cousu avec brio. J'avais le patron sous le coude depuis 2013 (véridique)  et je me suis …