« Tout est beau chez les riches {…} même les pauvres »

A la fin de la guerre de 14, Edouard, riche et talentueux, est grièvement blessé en sauvant la vie d'Albert, qui s'estime comme un homme médiocre.  Ces quelques minutes de bravoure les lieront à tout jamais. Je n'ai pas eu envie de lire ce roman lorsqu'il est sorti. Les résumés que j'en ai entendus ne …