« Elle voulait construire un exorcisme. »

Abel Bac, flic étrange et taciturne, est mis à pied suite à une dénonciation anonyme et sans que ses collègues en comprennent la raison.

Enfermé chez lui, en proie à des insomnies, son équilibre vacille.

Quand une artiste mondialement reconnue multiplie soudain les performances, Abel se sent intimement appelé par son travail, convaincu que l’artiste lui adresse des messages. Il commence alors à enquêter sur ces happening et l’artiste dont l’identité est ignorée de tous.

Un roman qu’il est vraiment difficile de lâcher tant l’intrigue est haletante et les personnages intenses.

A lire au musée du Cheval.

Extraits:

« Il aimait la viande comme tout le monde. Mais il était effrayé devant le désir, effaré par la complexité des fils à connecter. »

« Son art avait lieu dans l’extrême fragilité du regard. »

« C’est dans les bouquins qu’on a la solution, pas dans la vie. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s