« Nos souvenirs cherchent la confirmation de leur existence dans la voix des autres. »

Hannah, enseignante, est arrêtée dans sa classe, devant ses élèves.

Aux policiers qui l’interrogent, elle tente de livrer son histoire pour justifier ce qui l’a amenée à agir comme elle l’a fait.

Son enfance, fille de marocains, dans une cité minière. Son désir depuis toujours d’enseigner. La découverte de sa singularité. Et son père, dont elle découvre après bien des années tout un pan de l’homme qu’il a été.

Un très beau roman sur une part méconnue de notre histoire de France et, plus généralement, sur l’enfance et la féminité.

À lire au pied d’un terril.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s