« Le sexe est le refuge des pauvres d’esprit. »

Manifeste féministe radical diffusé en 1967 par l’auteure, travailleuse du sexe et experte en noirceur masculine.

Excessif mais très drôle et, malgré tout, souvent très juste.

A lire chez une amie.

Extraits:

« Chaque homme sait, au fond de lui, qu’il n’est qu’un tas de merde sans intérêt. »

« L’homme est horrifié à l’idée d’avoir du temps libre, pendant lequel il ne trouverait rien d’autre à faire que de contempler sa grotesque personne. »

« Et la conversation digne de ce nom ne court pas les rues, étant donné que seules les femmes tout à fait sûres d’elles, arrogantes, exubérantes et fortiches, sont capables d’avoir une conversation intense et spirituelle de vraies salopes. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s